MAIRIE DE PARIS / 25 novembre 2015

Autour du 25 novembre 2016

« Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes »

Hélène Bidard

Adjointe à la Maire de Paris

en charge de l’égalité femmes/hommes, des discriminations et des droits humains.

« Ni una menos ! » : pas une de moins ! Ce cri d’alerte lancé par des milliers de Sud-Américaines lors de grandes marches contre les féminicides, résonne encore fortement à nos oreilles.
En France, l’année a été marquée par le procès de Jacqueline Sauvage qui a révélé les difficultés rencontrées par une femme et ses enfants pour sortir de violences subies pendant 47 ans.Ce sont aussi de nombreuses paroles qui se sont libérées pour dénoncer viols, agressions sexuelles et harcèlement sexiste et sexuel, …
Dans son étude sur les morts violentes au sein du couple, la MIPROF dénombrait en 2015, 122 femmes et 22 hommes tués par leur conjoint ou ex-conjoint avec des conséquences dramatiques sur les enfants :36 co-victimes et 96 devenus orphelins.
Pour mettre fin à ces violences conjugales et familiales, la mobilisation des citoyen-ne-s et des professionnel-le-s est primordiale. C’est pourquoi, la Mairie de Paris s’engage à développer la formation des professionnel-le-s sur le phénomène des enfants exposés aux violences et à mettre en place des dispositifs visant à « protéger la mère pour protéger l’enfant », notamment par le bais de la Mesure d’accompagnement protégé (MAP). Mesure qui sera expérimentée à Paris en 2017. Cette question sera l’objet de la journée interprofessionnelle de l’Observatoire parisien des violences faites aux femmes (OPVF) du mercredi 23 novembre.
La Ville de Paris continue de s’engager contre toutes les formes de violences faites aux femmes avec l’ensemble des associations et des institutions.
La problématique du harcèlement de rue est soulevée et vécue par de nombreuses femmes.
D’après une étude récente de l’Insee, 25% de celles âgées de 18 à 29 ans ont peur dans la rue, 20% sont injuriées au moins une fois par an et 10%subissent des baisers ou des caresses qu’elles ne désirent pas.
Cela engage le droit des femmes et des jeunes filles à la ville et les rapports de domination masculine intégrés dans les mentalités.Si la question du genre et de l’espace public voit un aboutissement avec la parution d’un guide référentiel de la ville de Paris, je suis également fière du travail du Conseil Parisien de la Jeunesse, services de la ville et associations pour la campagne contre le harcèlement de rue qui sera dévoilée le samedi 26 novembre.
Je vous invite à retrouver dans cette brochure toutes les autres initiatives portées par les arrondissements, les services de la ville et du département, et des associations qui sont destinées à mobiliser toujours plus de Parisiennes et de Parisiens dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Brochure programme 25 nov 2016

_____________________________________________________________

Autour du 25 novembre 2015

« Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes »

 

Hélène Bidard

Adjointe à la Maire de Paris

en charge de l’égalité femmes/hommes, des discriminations et des droits humains.

 

 » Chaque année, plus de 216 000 femmes sont victimes de violences par leur conjoint ou ex-conjoint.

86 000 femmes rapportent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol. Et seulement 10% d’entre elles déposent plainte.

Ces chiffres soulignent l’ampleur de ces violences, elles sont l’expression la plus grave des inégalités entre les femmes et les hommes.

Voilà pourquoi la lutte pour les droits des femmes implique en premier lieu de lutter pour l’élimination des violences sexistes et sexuelles.

Depuis le début du mandat, avec Anne Hidalgo, Maire de Paris, nous avons fait de la lutte contre les violences une des priorités politiques avec la création de l’Observatoire Parisien des Violences faites aux Femmes (OPVF).

Ses objectifs : travailler à mettre en oeuvre des dispositifs partenariaux innovants dans l’accompagnement des femmes victimes de violences, à rendre visible le phénomène des violences et à former les personnel-les de la ville et de ses partenaires.

Cette année, la campagne parisienne met l’accent sur celle du ruban blanc. Suite au massacre survenu à l’École polytechnique de Montréal, où 14 jeunes femmes ont perdu la vie, des hommes ont lancé cette campagne pour clamer publiquement leur opposition à la violence à l’égard des femmes. Porter un ruban blanc sur un vêtement signifie : “ Je suis engagé-e contre la violence machiste ”.

L’Observatoire Parisien des Violences faites aux Femmes organise son premier temps fort le jeudi 19 novembre avec une journée de formation interprofessionnelle. Cette journée permettra de faire le point sur les dispositifs existants à Paris et les conséquences psychologiques des violences.à quelques jours de la COP 21, nous ne pouvions pas ne pas évoquer les conséquences des changements climatiques sur l’égalité femmes – hommes. Avec les associations, je porte l’exigence que les questions de genre et de justice climatique soient au cœur des débats. Des propositions doivent émerger pour changer la vie des femmes dans le monde. Les initiatives présentées dans ce programme sont portées par les arrondissements de Paris, les services de la Ville/Département et par les associations. Elles contribueront à informer un large public et à mobiliser toujours plus de citoyennes et de citoyens dans la lutte contre les violences faites aux femmes. »

 

…Pour information, voici le programme des événements liés à la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes à Paris.

Du 19 au 28 novembre, de multiples initiatives pour se mobiliser… une cinquantaine d’événements dans de nombreux arrondissements à Paris (dont le vôtre) : manifestations, spectacles, projections, expositions, lectures, conférences, rencontres, ateliers, etc.

Cette année, la campagne parisienne met l’accent sur celle du ruban blanc, active dans plus de 60 pays dans le monde, avec la collaboration des Nations Unies, des gouvernements et de la société civile. Le ruban est aussi de couleur blanche car le blanc est un symbole universel de paix. Porter un ruban blanc sur un vêtement signifie : « Je suis engagé-e contre la violence machiste »…

Brochure programme- VFF- 25 nov2015

—————————————————————————————————————————————————-

Le 24 Novembre 2014

 

POUR INFORMATION !

 

25 Novembre 2014

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE

CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

 

PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS À PARIS

Brochure programme 25 nov. 2014

 

Contact et inscription (obligatoire) : missionegalitefh.sg@paris.fr



« Ensemble contre les violences faites aux femmes »

En présence d’Anne Hidalgo, Maire de Paris

Hélène Bidard, Adjointe en charge de l’Egalité femmes-hommes,

de la lutte contre les discriminations et des Droits de l’Homme.

Catherine Baratti-Elbaz, Maire du 12ème.

 

Cette soirée sera l’occasion du lancement du nouvel Observatoire Parisien des violences faites aux femmes,

en présence du Procureur de la République, du Préfet de Police et de la Préfète de Paris (ou de leur représentant-es),avec la participation d’Ernestine Ronai, Coordinatrice nationale de la lutte contre les violences faites aux femmes au sein de la MIPROF(*).

Cette rencontre, solennelle et festive, est ouverte à toutes celles et tous ceux qui se sentent peu ou prou concerné-es :

habitant-es, citoyen-nes, associations qui agissez pour faire reculer les violences et progresser l’égalité entre femmes et hommes,

professionnel-les qui chaque jour accompagnez les femmes victimes de violences.

Trois associations présenteront les outils qu’elles mettent au service de la cause :

Libres Terres de femmes, FIT une femme un toit et le Collectif féministe contre le viol.

Des compagnies de théâtre : « Sang mêlés » et « La Dame de compagnie » et une slameuse « Dialem » viendront traduire,

avec humour, énergie et gravité, les différentes questions que posent ces violences et apporter une illustration des parcours

que connaissent les femmes, encore trop nombreuses et trop isolées, qui subissent ces violences.

La soirée s’achèvera par un cocktail.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux. Ensemble nous ferons reculer les violences faites aux femmes.

(*) : Mission interministérielle de protection des femmes contre les violences et de lutte contre la traite des êtres humains.

Mission égalité femmes hommes

Mairie de Paris – Secrétariat général

Tel : 01 42 76 55 23

 

_________________________________________________________________________________

LE 25 NOVEMBRE 2013


JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE

CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

 

PROGRAMME DES ÉVÉNEMENTS À PARIS

 

PARLER DES VIOLENCES C’EST DÉJÀ LES COMBATTRE

VIOLENCES FEMMES INFO

APPELEZ LE 3919*

* Appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe

 

ÉDITO

« PARIS ENGAGÉ CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES »

Avec Fatima LALEMAdjointe au Maire de Paris, Chargée de l’Egalité Femmes / Hommes:

« Les violences faites aux femmes constituent un fléau sociétal qui concerne chacun et chacune d’entre nous.

Pour des milliers de nos concitoyennes, elles sont une réalité quotidienne qui se manifeste sans distinction dans l’espace public et dans la sphère privée. Viols et agressions sexuelles, harcèlements, violences conjugales, mutilations sexuelles féminines, mariages forcés, etc. sont autant de formes d’une seule et même réalité qu’il nous faut combattre sans relâche. Ces violences sexistes sont insupportables. Elles nécessitent le renforcement de l’action et de la mobilisation de l’ensemble des acteurs institutionnels et associatifs, que ce soit au niveau local ou national.

La collectivité parisienne est très fortement engagée, sous l’impulsion de son Maire Bertrand Delanoë, dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes.

Depuis 2008, j’ai engagé un plan d’action d’envergure qui se décline selon les différentes priorités :

- mise à l’abri et accompagnement des femmes victimes de violences, en partenariat avec les associations de terrain ;

- prévention des comportements sexistes dès le plus jeune âge ;

- formation des travailleurs sociaux ;

- actions de sensibilisation du grand public, etc.

La campagne d’affichage que j’ai initiée cet été sur l’ensemble du territoire parisien avait ainsi pour objectif de rappeler la réalité inacceptable de toutes ces formes de violences et de les cibler dans leur continuum.

De grande envergure, elle s’est déployée sous formes d’affiches apposées sur les panneaux Decaux et le réseau RATP, et sous forme de cartes postales recensant au verso les coordonnées des institutions et des associations, partenaires remarquables agissant auprès des femmes victimes de violences.Saluons aussi l’engagement du Ministère des Droits des Femmes qui porte un projet de loi« pour l’égalité entre les femmes et les hommes ».Actuellement en discussion au parlement, il prévoit notamment de renforcer notre arsenal juridique, en généralisant les téléphones pour femmes en très grand danger, dispositif que Paris a mis en place dès 2012.

Cette journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes 2013 s’annonce, cette année encore, très riche en événements. Un grand nombre d’initiatives portées par les arrondissements et les associations vous est présenté dans la 6ème  édition de cette brochure-programme qui, je l’espère, contribuera à informer un large public et à mobiliser toujours plus de citoyens dans la lutte contre les violences faites aux femmes. »

Programme-25 nov 2013- Paris

____________________________________________________________________________________________